Accueil » Projets » Opérationnels » Histoire

 

LE PROJET » Histoire

Le quartier Le Nôtre s’inscrit dans le territoire Vallée sud Grand Paris, à l’ouest de la commune de Clamart, en limite séparative avec la commune de Meudon. Il est situé à la lisière de la Forêt de Meudon.

Le terrain de l’opération se trouve dans le périmètre de protection d’un site inscrit : la Perspective de la Terrasse imaginée par André le Nôtre en 1669 comprenant la partie délimitée par deux lignes imaginaires prolongeant en direction de l’Observatoire du Château de Meudon, les bordures Est et Ouest du tapis vert. Ce site est inscrit depuis le 30 décembre 1937.

Carte d’État Major 1820-1824

Cette carte d’Etat Major de 1820-1824 indique que la limite communale entre Clamart et Meudon se situait dans l’axe de la fameuse perspective entre le château de Meudon et le lieu-dit «le Belvédère» à la croisée des voies reliant le bourg de Meudon à Clamart.

Le triangle formant l’actuel site du « Pavé Blanc » est très lisible entre la voie reliant La Porte de Trivaux à la ferme éponyme et l’allée de la perspective.

Photo aérienne 1950

Cette vue aérienne de 1950 dévoile l’axe de la Route du Pavé Blanc, mais le tapis vert de la perspective de la Terrasse s’arrête au « Belvédère », au croisement des routes et chemins, sans mise en valeur.

Les longs bâtiments de la Ferme de Trivaux sont encore là, ainsi que le bâti de la Porte de Trivaux. Quelques maisons ont été implantées sur le site de l’actuel Pavé Blanc.

A l’Est de la Route du Pavé Blanc, les grandes parcelles demeurent, avec sur certaines, le maillage des cultures maraîchères.

Photo aérienne 2014

Des cartes anciennes, il ne reste que le tracé viaire et la forêt de Meudon. L’urbanisation des années 60/70 s’est implantée de part et d’autre de l’avenue de Villacoublay et sur la rive aval de la rue de la Porte Trivaux.

Le site « Pavé Blanc » apparaît avec ses barres et ses tours orientées perpendiculairement à la place Georges Pompidou avec son mail rectiligne.

Les terres agricoles à l’Est sont devenues le bois de Clamart et un triangle au Sud a donné place à un lotissement pavillonnaire.